Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 janvier 1997 7 05 /01 /janvier /1997 16:00

Monsieur le Président,

Messieurs les Parlementaires,

Mesdames, Messieurs les élus,

Mesdames, Messieurs,

 

La cérémonie des vœux est ce qu’on appelle en termes journalistiques un marronnier : tous les ans elle fleurit à la même époque. Même orateurs, même auditoire et même exercice qui consiste à faire le bilan de l’année écoulée et à s’interroger sur les orientations souhaitables pour l’année à venir. Difficile dans ce contexte d’être original et de ne pas lasser.

 

Le Conseiller général Marcel Massi, avec qui nous avions récemment cette réflexion, m’a suggéré non sans une certaine malice (que tout le monde ici lui connaît) de donner cette année aux vœux une forme un peu particulière. Il porte l’entière responsabilité de cette suggestion et par avance je vous prie de bien vouloir l’en excuser.

 

Pour formuler ces vœux s’adressant tant à ceux

Qui par le peuple élus ont mission de conduire

Qu’à ceux qui ont voulu faire le choix de servir

L’intérêt général et le service public

Il était bien normal de parfaire l’esthétique

Pour honorer les uns et distraire les autres

C’est en alexandrins que j’ai écrit les vôtres.

 

L’année quatre-vingt-seize a été l’occasion

A certains, n’en déplaise, d’une vaste réflexion.

 

Objectifs intégrés, une démarche innovante

Qui de l’administré doit servir les attentes.

 

Réorganisation de nos structures sociales

Et d’autres directions du Conseil général

Et puisque Altieri rime avec Bremondy

Et que pour Delépée c’était bien mérité

Je remercie vivement notre cher Président

De m’avoir fait confiance pour tous ces changements.

 

En quatre-vingt-dix-sept nombreux sont les défis

Qu’avec vous tous ici nous devrons relever

Il nous faudra d’abord savoir concrétiser

Les objectifs qu’ensemble nous avons définis

En prenant garde au fait que seul le pragmatisme

Et l’écoute de terrain sont à mon sens propices

A l’efficacité et au réalisme

(Si j’insiste sur le ME c’est pour avoir douze pieds !)

 

Inciter les échanges par nos divers services

Par l’approche transversale de nos grandes missions

Ne peut qu’être porteur d’une amélioration

 

Un effort important devra être entrepris

Pour mettre en cohérence et pour valoriser

Nos politiques sociales et leurs acteurs aussi.

 

Prévention, insertion doivent  être les maître mots

D’une démarche nouvelle qui devra associer

Nos partenaires publics mais aussi les privés

Dans la lutte en amont contre ces grands fléaux :

Exclusion, drogue, alcool, maltraitance et violence

Qui font souffrir le Var mais aussi toute la France.

 

En quatre-vingt-dix-sept je souhaite également

Qu’en communication chaque agent soit conscient

Que de l’image du Var il est aussi garant

Et que c’est de chacun de vous tous que dépend

La manière dont sera jugé le département.

 

Sur ces quelques réflexions, Monsieur le Président,

Au nom du personnel du Conseil général

Je forme le souhait que, toute l’année durant,

Le bonheur et la joie soutiennent votre moral.

 

Votre tâche est ingrate : de vous, on attend tout.

Que l’enthousiasme reste notre ciment à tous.

 

Bonne année 1997

 

Pari tenu, Marcel !

 

 

Patrick HEINTZ

 

Repost 0
Published by patrick-heintz - dans Discours
commenter cet article
6 janvier 1996 6 06 /01 /janvier /1996 09:14

Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs,

 

C’est avec une très grande joie que j’ouvre aujourd’hui notre traditionnelle cérémonie des vœux dans ce nouveau bâtiment du Conseil général.

 

Cette joie, que je voudrais vous faire partager, c’est la récompense de plusieurs années de travail pour imaginer un projet de regroupement et de réorganisation des services, en définir le contenu, en assurer les choix sur le plan organisationnel, fonctionnel mais aussi esthétique.

 

Cette joie, c’est aussi et surtout celle de pouvoir enfin travailler directement avec vous toutes et vous tous. Pour cela il m’a fallu attendre 10 ans. Notre situation devait être pratiquement unique en France et tout le monde comprendra que j’ai aujourd’hui quelques motifs de satisfaction.

 

Voilà autant de signes qu’une nouvelle page de notre Conseil général est tournée et que nous sommes entrés dans une nouvelle ère.

 

Pour ce qui concerne ce bâtiment, vous aurez l’occasion, Monsieur le Président, de féliciter, lors de l’inauguration officielle, tous ceux qui ont participé à sa réalisation. De façon anticipée, permettez-moi de m’y associer, je crois que tous peuvent être fiers d’avoir réalisé un des plus beaux édifices publics de notre département.

 

J’insiste tout particulièrement sur la qualité de la conception architecturale, Messieurs Véroust et Fontès ont su comprendre et traduire avec talent nos aspirations et symboliser avec justesse notre institution et ses ambitions. Un remerciement appuyé également à Messieurs Théobald, Arduin, Adaoust et Gafuel qui ont animé avec moi l’équipe projet de ce bâtiment. Leur compétence, leur enthousiasme nous ont permis de surmonter bien des obstacles.

 

Aujourd’hui les lignes de force, les volumes et matériaux parlent aux visiteurs. On dit généralement qu’une architecture de qualité peint les hommes en peignant les lieux.

 

Dans les choix qui ont présidé à la conception de ce bâtiment, j’insisterai tout particulièrement sur un certain nombre de points qui symbolisent notre volonté :

  • la recherche de la lumière et de la transparence des matériaux,
  • les larges ouvertures sur l’extérieur qui favorisent l’accessibilité du public,
  • l’organisation circulaire des locaux, propices aux échanges et à la communication entre les services.
  • La localisation des directions, qui permet leur identification par métiers et une approche transversale des compétences.
  • On notera aussi le choix de l’équilibre, de la qualité et, pourquoi ne pas le dire, une certaine recherche de l’élégance.
  • Pour ce qui est du vis à vis avec la préfecture, je m’empresse de dire qu’il ne doit rien au hasard et qu’il en dit long sur notre volonté de travailler en étroite collaboration avec l’Etat.
  • La cafétéria, la salle de sport, la garderie d’enfants, ne sont quant à elles que la traduction d’un souci constant d’humaniser les conditions de travail du personnel.
  • Enfin je ne sais pas s’il faut considérer cela comme un signe, mais cela devrait faire réfléchir nos visiteurs : cet édifice fait partie d’une nouvelle génération de bâtiment doté des dernières techniques de pointe que l’on appelle « bâtiment intelligent ».

 

 

Pour ce qui concerne la réorganisation proprement dite de nos services, elle est motivée par la volonté d’améliorer la qualité du service rendu aux administrés en créant au sein de notre administration des blocs de compétences par métiers facilement identifiables par nos partenaires, qui favorise la cohésion de notre action, son efficacité et une approche par fonction.

 

Ce sont surtout dans un premier temps les directions à caractère technique qui sont concernées :

  • Désormais l’ensemble des opérations de construction et de réparation des bâtiments sera confié à une seule direction : la direction des bâtiments et des collèges.
  • Les routes, le transport et le génie civil seront confiées à la direction des infrastructures et des transports.
  • Les sports, la jeunesse et l’éducation formeront une seule direction.
  • La nouvelle direction des ressources humaines et des moyens généraux aura en charge outre la gestion du personnel de l’ensemble de l’intendance nécessaire au fonctionnement de nos services ainsi que l’économat et les marchés.
  • La direction de la documentation sera désormais commune à Toulon et à Draguignan. A ce titre, je voudrais insister sur notre volonté de nous appuyer beaucoup plus sur nos services dracénois et cela sera, je crois, grandement favorisé par ces nouvelles orientations.

 

 

Autre volet de la réorganisation qui vous est proposée : un effort de définition de nos objectifs internes.

 

Partant du principe que notre action doit être éclairée par des objectifs précis, dans chaque direction a été mis en place, autour du directeur, un groupe de travail chargé d’établir un véritable projet de service. Après avoir recensé l’ensemble de nos secteurs d’intervention et réaffirmé, au regard des textes législatifs et réglementaires ainsi que de la réalité varoise, les priorités de notre action, il nous est désormais possible de proposer un certain nombre d’évolutions nous permettant de mieux répondre à nos missions de service public.

 

Ces évolutions ce sont :

  • Une réorganisation de nos structures
  • Des femmes et des hommes mieux préparés et mieux formés à leur mission
  • Un outil informatique qui favorise le travail en commun et l’échange d’informations
  • De nouveaux outils d’évaluation adaptés à la spécificité de notre action et aux objectifs qui sont les nôtres.

 

A l’heure actuelle, nous ne disposons que d’une évaluation quantitative de l’activité des services. L’identification d’objectifs précis doit aussi nous permettre une évaluation qualitative de notre activité. Car c’est bien dans le qualitatif que la notion de service public trouve tout son sens. A la logique froide de la gestion optimale nous préférons de beaucoup l’approche humaine et généreuse d’une administration qui doit être faite de dévouement, de conviction et du respect des individus.

 

 

Un autre axe de la réorganisation, c’est la redéfinition des procédures destinées à être appliquées par l’ensemble des services.

 

Dans un certain nombre de domaines transversaux, je pense en particulier aux procédures budgétaires, comptables, contentieuses, aux assurances, à la politique du personnel, à l’informatique, il importe de redéfinir de façon très précise un corps de règles et de procédures et d’identifier, sur le plan administratif, un responsable chargé de la doctrine en la matière. En effet, la complexité et la responsabilité croissantes auxquelles nous sommes confrontés nous imposent dans ce domaine une extrême vigilance.

 

Je profite de l’occasion qui m’est donnée pour m’adresser à ceux qui font le curieux procès aux fonctionnaires d’appliquer les textes en qualifiant leur attitude de frileuse. Je me permets de leur rappeler que les écarts dans ce domaine ont parfois des vertus calorifères dont certains ont fait la cuisante expérience. Loin d’être immobile, notre administration n’a jamais envisagé autant de projets d’investissement et l’excellent taux de réalisation que nous avons atteint démontre à lui seul la réalité de notre dynamisme.

 

 

Ceci étant dit, Mesdames et Messieurs, je vous ai présenté en quelques mots le contenu du projet auquel est convié l’ensemble des agents de notre département. Sa réussite se joue dans notre capacité à accepter une certaine remise en question mais aussi et surtout à dépasser les esprits de chapelle en apprenant à vivre ensemble.

 

Nous le savons, il y aura toujours quelques esprits grincheux ou passéistes pour trainer les pieds. A ceux-là je rappelle qu’il y a deux acceptions possibles du terme « administrer ». Administrer au sens littéral, c’est aller vers le moins, n’avoir en charge que de petites tâches. Les Latins les confiaient au minister : un dérivé du comparatif minus qui en soulignait la fonction subalterne. Mais administrer au sens noble, pour ne pas dire liturgique, revêt une toute autre signification, administrer c’est servir, c’est-à-dire mettre son dévouement au service de ses concitoyens et de l’intérêt général.

 

Monsieur le Président, c’est en tous les cas dans cet état d’esprit que les fonctionnaires du Conseil général mettront en œuvre la politique que vous conduisez pour le Var.

 

Nous vous souhaitons ainsi qu’à vos proches une bonne et heureuse année 1996.

 

 

Patrick HEINTZ

Repost 0
Published by patrick-heintz - dans Discours
commenter cet article

Bienvenue sur mon blog

Sur ce blog, découvrez un certain nombre d'articles, discours et interviews concernant mes contributions en faveur de l'innovation territoriale, tant sur le plan de la réflexion globale que sur celui des actions locales. Ces documents sont disponibles par thématique ou par date, en bas à droite de votre écran. Bonne lecture à tous.

Recherche

Portrait

M.Heintz (5)

 

Patrick HEINTZ

Administrateur territorial hors classe

 

Voir mon portrait (CV)

Archives

Contact

Vous souhaitez me contacter :

 

Patrick HEINTZ

Le Galaxie B
504 avenue de Lattre de Tassigny   
83000 TOULON

Téléphone : 06 03 45 37 98
E-mail : pheintz@club-internet.fr

Pages

Liens